TROIMECA : La performance multi process optimisée par l’Outil Liquide

TROIMECA : La performance multi process optimisée par l’Outil Liquide

Avec un parc machines récent et une activité de sous-traitance au service de secteurs très diversifiés, la société TROIMECA profite pleinement du dynamisme industriel de la région Bretagne. Cette attractivité qui repose sur la productivité, qualité et le service, s’appuie sur une stratégie de lubrification bien étudiée. Le choix de l’Outil Liquide adapté aux différents process pour l’usinage de tout type de matériaux est crucial. La fiabilité et la performance des machines en dépendent.

Equipe Troimeca - performance multi process

A la recherche du lubrifiant

La sous-traitance se conçoit prioritairement comme une activité de service et d’adaptation aux attentes du marché que l’on cible. Concernant l’atelier TROIMECA situé en périphérie de Rennes, le développement de la structure repose sur trois piliers : Des moyens d’usinage complémentaires et compétitifs, un accompagnement du bureau d’études au développement des produits clients si besoin, une écoute des clients pour une offre en pièces unitaires ou séries sur mesure.

A la suite d’une visite de Loïc Roux, technico commercial Blaser Swisslube, Joël Bagot dirigeant et Jean-Julien Guilhamet responsable de l’atelier ont saisi l’occasion pour faire le benchmark du fonctionnement de leurs huiles de coupe. Progressivement, la technologie des machines favorise des paramètres de coupe de plus en plus élevés mettant en difficulté un lubrifiant de qualité ordinaire. La productivité s’en ressentait manifestement et des odeurs fortes créaient un inconfort lourd à supporter pour les opérateurs. Certains souffraient d’irritations cutanées.

Importance du diagnostic dans le choix du lubrifiant de coupe

Découvrant certains centres d’usinage robotisés et tours multi axes utilisant des pompes à haute pression, Loïc Roux s’est intéressé aux différentes productions réalisées. Usinages difficiles, temps de cycles, matériaux travaillés (aciers, inox, titane, mais aussi alliages d’aluminium, polymères plastiques …) , systèmes d’arrosage et filtration ont été analysés. « Pour apporter un diagnostic sûr, chacun de ces paramètres doit être pris en compte » affirme le conseiller Blaser. C’est un expert disposant d’une longue expérience et plus encore d’une bonne vingtaine de formations continues dispensées par les laboratoires de recherche et le centre technologique de Blaser en Suisse !

Usinage performance multi process

A partir de ses observations et mesures, Loïc Roux a finalisé son étude selon les axes d’amélioration choisis par son client. Sa préconisation s’est orientée sur un lubrifiant soluble à la fois technique, pour rester stable sous haute pression et offrir une forte productivité avec les matières réfractaires, et polyvalent au niveau des process délicats et de la diversité des matériaux. Le B-cool 755 de Blaser Swisslube appartient aux lubrifiants de nouvelle génération Il est issu d’une gamme qui a largement fait ses preuves notamment dans le domaine aéronautique. Il s’est montré performant pour la coupe des titanes et inconels, mais aussi pour l’usinage de l’aluminium avec des pressions d’arrosage supérieures à 230 bars. Cette huile base minérale, enrichie d’ester végétal, dispose de facultés importantes de relargage des huiles de graissage. Ainsi tous les facteurs sont réunis pour assurer la stabilité et la productivité afin d’offrir une réponse adaptée au contexte de production de TROIMECA.

L’arrivée d’un centre de tournage multi axes a fourni l’occasion d’un remplissage, conjointement offert par le fabricant de la machine et par Blaser, pour l’expérimentation de B-cool 755. Les stabilités recherchées et les performances en usinage ont satisfait au-delà des attentes du responsable de production. Le B-cool à 7% se montre parfaitement adaptée aux différents types d’usinage à haute pression. Les effets de moussage récurrents dans l’atelier et les débordements ont disparu au profit d’une augmentation des temps productifs des machines.

Une évolution positive du TRG avec une baisse du coût global de la pièce

Au bout de quelques mois, et après avoir effectué suffisamment de productions dans les différents registres de matériaux, la stabilité et longévité du lubrifiant étaient indiscutables. La consommation de lubrifiant a chuté de façon significative : réduction importante de la fréquence des vidanges et baisse de la consommation courante liée au faible taux de rajouts. Celui-ci atteint 2% de concentration au lieu de 4% précédemment pour conserver les qualités optimales du lubrifiant.

Performance Multi process

Une fois le parc machine reconverti en huile soluble B-cool 755, les dirigeants ont dressé un constat plus global sur l’influence du lubrifiant dans leur production. Le gain en précision dimensionnelle et qualité de surface est incontestable. La stabilité et performance du lubrifiant de coupe entraîne une augmentation du Taux de Rendement Global des machines : paramètres d’usinage optimisés et nombre d’heures copeaux plus élevés. Côté consommables, le lubrifiant n’est pas le seul paramètre à la baisse : les outils s’usent moins vite. Le responsable de l’atelier a constaté les résultats les plus significatifs sur la coupe des matériaux réfractaires. «  B-cool 755, un lubrifiant polyvalent adapté aux différents matériaux, nous a permis de réaliser 170 pièces titane avec un même outil au lieu de 20 précédemment. Chaque application étant différentes, il est difficile d’évaluer notre gain outil en le rapportant à la pièce produite ».

Joël Bagot et Jean-Julien Guilhamet apprécient tout particulièrement de disposer enfin d’un produit sans bactéricides pour les opérateurs. Leur Outil Liquide n’est plus déstabilisé par les résidus d’usinage, notamment les plastiques. Les pièces aluminium ne sont plus impactées par une oxydation prématurée causée par divers additifs d’un lubrifiant de qualité moindre.

La sérénité avec le lubrifiant Blaser Swisslube contraste avec ce qui était vécu précédemment. L’Outil Liquide est devenu un pilier non-négociable pour tirer profit d’un process « outil, machine, matière » fiable avec une productivité et rentabilité optimisée.

Un partenariat porteur de résultat

Cette confiance établie avec le produit, mais aussi avec le conseiller Blaser Swisslube, s’est illustrée au sujet du pôle décolletage, celui-ci fonctionnant à l’huile entière. Jean-Julien Guilhamet a voulu aussi redéfinir sa stratégie de lubrification dans ce domaine. Ce secteur dédié à la sous-traitance médicale s’inscrit dans un cadre réglementaire et des processus séparés du reste de l’atelier. Un sujet sensible. Les deux partenaires ont procédé à un examen de la situation et réfléchi aux différents points d’amélioration qu’ils pouvaient envisager.

Environnement performance multi process

Cette fois, la mise en place de l’huile entière Blasomill 10 a été réalisée directement. Le fonctionnement de la machine s’en est trouvé amélioré. En usinage, les efforts de coupe réduits et la meilleure évacuation du copeau ont permis de diminuer par 5 le nombre de tarauds cassés.

Une fois les process d’usinage stabilisés et fiabilisés, il devenait possible d’augmenter très nettement les temps de fonctionnement des deux machines. Chaque journée opérateur est suivie d’heures supplémentaires de production sans surveillance. Ce bénéfice inattendu influence sensiblement le compte de résultat de l’entreprise.

La force de TROIMECA est de pouvoir disposer pleinement d’équipements performants pour offrir productivité, qualité et service pour accompagner ses clients. L’Outil Liquide de Blaser est une composante de ce succès. Fidèle à elle-même, l’entreprise investit dans de nouveaux moyens d’usinage en intégrant chaque fois les dernières évolutions technologiques.

En savoir plus >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *