Génération 3 : quand prime la performance, les résultats s’additionnent avec les bons lubrifiants

Génération 3 : quand prime la performance, les résultats s’additionnent avec les bons lubrifiants

SIPMA

Quand Emmanuel KLEIN-BRASIER prend la direction de SIPMA en 2012, c’est à la troisième génération d’écrire une nouvelle page pour l’entreprise. L’aventure a commencé en 1963 avec Clovis PETITJEAN sur un projet de 3 000 chalumeaux à réaliser. Diversification oblige, assez rapidement des contacts vont s’engager dans d’autres secteurs d’activité. Concernant Dassault, un partenariat se perpétue depuis près de 50 ans ! Michel PETITJEAN, son fils, développe la structure et a élargi son offre auprès des différents acteurs de la filière aéronautique.

T54D_SIPMA_trophee

La Société Industrielle de Petite Mécanique Appliquée (SIPMA) a toujours été en pointe pour l’usinage de pièces complexes et de très haute précision. L’élévation continue de la qualité, de la technicité et de la traçabilité font que chacune de ces petites pièces constituent  des articles « précieux » (à forte valeur ajoutée), un domaine bien connu par Emmanuel KLEIN-BRASIER au travers de son parcours professionnel. Cette réflexion sera le point de départ pour un nouveau tournant en 2011 au niveau de sa stratégie de production en partenariat avec Blaser Swisslube.

T54E_SIPMA_trophee

La qualité au centre du processus de performance

Comme toute réalisation précieuse, il faut éliminer tous les paramètres de non qualité : la démarche retenue en production se focalise sur les moyens : machines, outils et lubrifiants qui permettront l’usinage en une fois d’une pièce complexe avec toutes les opérations de finition de surface et de chanfreinage. Et cela bien entendu, dans le contexte d’une production en lots, en flux continu jour et nuit avec un minimum de temps morts. Les objectifs sont multiples :

  • inclure les opérations coûteuses liées à la superfinition (état de surface amélioré et chanfreins) dans le process usinage de la machine
  • augmenter la précision (un seul et même référentiel de positionnement de la pièce pour tous les usinages)
  • augmenter la qualité géométrique (à l’échelle du micron) et de surface,
  • augmenter de façon particulièrement importante la réactivité (délai du brut au produit fini).

La première collaboration de Blaser Swisslube en 2012 avait permis de fiabiliser, grâce à la mise en place du lubrifiant soluble B-Cool, une production en 3 X 8 sur les centres d’usinage 5 axes avec pour effet d’accroître à hauteur de 30% le volume d’affaires annuel de ce pôle d’activité. Une performance !

T54B_SIPMA_trophee

Du problème à la solution de lubrification

En 2013, la recherche d’optimisation des process d’usinage s’étend à la majeure partie des équipements de production équipés en huile entière. Des essais comparatifs avec différents compétiteurs sont mis en place. Le spectre de matières pièces est très étendu et comprend des usinages difficiles sur inox, titane, inconel, alliages Ni et les tout nouveaux alliages aluminium dédié à l’aéronautique.

Un travail rigoureux d’analyse des problématiques a été conduit par Cédric Hepp le conseiller Blaser Swisslube pour les Savoie : améliorer les opérations de perçage profond, réduire les changements d’outils sur des séries en cours, rendre possible les opérations de superfinition sur la machine…

Son expérience concernant des productions en séries répétitives de matières réfractaires lui a permis de sélectionner la BLASOMILL 15, une huile minérale de haute qualité (hydro craquée), avec une additivation en ester, de faible viscosité proposée dans le catalogue des huiles entières de Blaser Swisslube. Il argumente son choix en rappelant que cette huile de coupe très fluide a fait ses preuves lors d’usinages exigeants sur des matériaux de grande dureté. Elle offre un bon compromis pour satisfaire les usinages de qualité de petite section et aussi assurer un fort débit matière. Parfaitement adaptée à l’arrosage haute pression, elle ne produit pas de mousse qui anéantirait la glisse et l’évacuation des copeaux sur tout lors de perçages profonds ou de taraudages.

Les premiers essais apportent une première impression positive : l’absence de mousse, de brouillard et de fumée démontre que le film d’huile résiste aux sollicitations pour transmettre ses propriétés sur le process usinage.

T54F_SIPMA_trophee

Le lubrifiant qui produit de la qualité et élimine les temps morts

Des essais comparatifs qualifiés confirment l’excellence du produit Blaser sur sa concurrence. Il démontre une baisse d’usure outil sensible en permettant la production en qualité d’un lot complet de pièces. Le lubrifiant de coupe Blasomill 15 favorise le travail de l’outil sur les différentes matières concernées. Le perçage profond dans l’inconel, d’une série de 250 pièces comportant chacune 7 trous de faible diamètre (Long 50 ; Ø 1 mm) est devenu possible sans changement d’outil quand 5 changements de forets était nécessaires auparavant.

A partir de 2013, la solution Blaser a été déployée au fur et à mesure des remplissages des bacs machines. Selon Emmanuel KLEIN-BRASIER, « Elle répond aux objectifs d’une production de qualité autour d’un process sécurisé – avec Blasomill, c’est la performance qui prime. Nous avons gagné du temps de production sur les machines : moins de changement de plaquettes et de nettoyages. Parallèlement nous sommes en mesure de réaliser les pièces dans leur finition définitive en qualité de surface Ra 0,4 – chanfreins et ébavurages inclus ce qui n’était pas le cas précédemment. En réduisant les étapes de fabrications nous diminuons nos coûts et aussi nos délais ! »

La durabilité des outils, notamment sur les usinages difficiles, est le signe tangible d’une réduction importante des efforts de coupe et de la puissance consommée par les machines. Les copeaux glissent facilement et leur évacuation est aisée ce qui évite aussi des casses outils. Il y a une production de chaleur moindre et un bon refroidissement de la pièce. Résultat une baisse des usures outils évaluée entre 30 et 40% notamment en tournage, en fonction des matières difficiles concernées (Inox, titane, chrome-nickel…).

T54G_SIPMA_trophee

Emmanuel KLEIN-BRASIER a atteint son objectif à partir d’une solution process et lubrification de coupe orientée sur la qualité et la performance. Correctement utilisé, Blasomill15 de Blaser est devenu l’outil liquide qui influence la productivité, la rentabilité et la qualité en usinage au service d’une production pièces complexes et de très haute précision. Et quand prime la performance, les résultats s’additionnent : technicité des usinages toujours plus poussée, fiabilité en production, baisse des coûts outils et coûts machines. L’entreprise accroît son attractivité sur le marché des pièces stratégiques, SIPMA est un fournisseur précieux avec qui nouer des partenariats durables.

T54C_SIPMA_trophee

En savoir plus >