BW Industrie transforme les opportunités en réussites

BWindustrie Blaser

BW Industrie transforme les opportunités en réussites

A l’écoute de son environnement, BW Industrie capitalise sur les qualités et le dynamisme de ses équipes pour saisir les opportunités de son développement. A la recherche d’un lubrifiant de coupe plus stable et surtout sans agressivité sur la peau des utilisateurs, les dirigeants ont observé, au contact des spécialistes de Blaser Swisslube, un domaine d’amélioration de leurs process inexploité. Une opportunité qu’ils n’ont pas laissé filer.

Installée au centre de l’Europe des 7, à Sarrebourg en Moselle, la société de sous-traitance mécanique se positionne sur la production en séries avec un atelier composé de 22 centres de fraisage, tournage travaillant 24 h/24. En croissance continue sur les marchés des pompes hydrauliques, de l’énergie, de l’électronique ou de l’automobile, BW Industrie diversifie également son activité avec de la prestation de services : usinage de pièces de maintenance et réparation, lavage-dégraissage de pièces pour l’industrie.

Atelier d'usinage BW industrie
En préalable à la performance

Dans une organisation de production bien structurée, la question du rôle du lubrifiant n’était pas spécialement prise en compte. Pour autant, Philippe Boog et Laurent Wagner, les deux associés gérants de BW industrie s’étaient mis en quête de trouver un nouveau lubrifiant de coupe pour faire disparaître les dermatoses de trois de leur personnel d’atelier. Cette préoccupation reflète assez bien la volonté de bâtir une équipe soudée, volontaire, réunie autour d’un objectif commun de performance.
Lors de la consultation, certains fournisseurs se sont limités à la présentation de produits catalogue. Du point de vue de Christophe Simon, technico-commercial de Blaser Swisslube, une étape d’observation et de diagnostic des postes concernés pouvait apporter les clés d’une solution durablement adaptée aux problèmes rencontrés. Plus en charge des questions techniques que son associé, Philippe Boog a été particulièrement réceptif aux approches de chacun des prétendants, cherchant à comprendre, et à entrevoir de possible gains de productivité. Pour le spécialiste de Blaser, les problèmes de stabilité et d’agressivité du fluide de coupe précédemment utilisé étaient liés à son manque de « résistance » à la présence de corps étrangers. Ils imposaient de chercher une solution de lubrification naturellement stable. La priorité donnée à la stabilité et à la polyvalence du lubrifiant en tournage, fraisage quelle que soit la matière usinée, y compris sur la fonte, a orienté son choix sur les produits de la gamme Blasocut. Ce lubrifiant repose sur le principe du concept bio*, l’émulsion tire son équilibre par la présence d’une bactérie dominante, celle-là même qui permet à l’eau de conserver ses propriétés naturelles et d’être parfaitement tolérée par l’épiderme. De plus le produit dispose d’une grande capacité de « relargage » des huiles indésirables et des particules et de fait, il va pouvoir conserver ses qualités de performance durablement.

La recette de BW Industrie  pour réussir

BW industrie -centre de tournage
Intéressés par le savoir-faire de ce fournisseur et en appui de leur propre expérience de terrain, Philippe Boog et Laurent Wagner ont accepté de réaliser un essai d’évaluation sur le poste de fabrication le plus exposé aux problèmes d’allergie cutanée. Le premier, Philippe Boog a souhaité se rendre compte de l’apparence, de la texture et homogénéité de l’émulsion à base d’huile minérale du Blasocut 935 Kombi, une expérience tactile qui lui a donné confiance pour le succès de cet essai. A l’usage, les opérateurs ont témoigné de leur satisfaction de travailler à un poste sur lequel, précédemment ils ne passaient pas huit jours avant d’être confrontés à des démangeaisons, voire pire encore. La mise en service du lubrifiant s’est effectuée selon un protocole très rigoureux sur les conseils et en présence de Christophe Simon de Blaser. C’était une nouveauté dans l’atelier d’entendre que le lubrifiant devient un vrai outil liquide si celui-ci est correctement utilisé et surtout « entretenu ». Attentifs aux prescriptions de leur partenaire, les opérateurs ont effectué le remplissage et les appoints réguliers de leur machine en veillant à la conformité du taux de concentration avec des rajouts d’à peine 2 % contre 4 précédemment.

Au bénéfice de la performance productive

Au terme de 5 ou 6 semaines d’exploitation en trois postes quotidiens, « l’affaire était entendue » mais pas encore explorée pour être exploitée selon les deux dirigeants de BW Industrie.          « Jusqu’à présent, l’utilisation d’un lubrifiant de coupe était une nécessité subie : émulsion chargée d’huile, traces de rouille sur les tables des machines les lundis au moment de la reprise, odeurs …après le coaching de M. Simon, nous nous sommes aperçus que nous pouvions maîtriser ce paramètre influant dans le process usinage. De cette façon, nous disposions de nouvelles cartes pour améliorer l’ensemble du processus d’élaboration des pièces ainsi que notre consommation de lubrifiant. C’est ce que nous avons cherché à obtenir en étudiant plus précisément la lubrification de coupe sous l’angle de la performance productive, ce qui n’était pas l’objectif initial prépondérant de note consultation. »
Constatant le bon fonctionnement du lubrifiant sur les différents travaux exécutés, le remplissage de nouvelles machines a été rapidement programmé, ouvrant la voie pour une étude plus poussée sur l’influence du lubrifiant sur les autres paramètres de coupe. Grâce à des mesures comparatives, un travail d’optimisation est réalisé sur les machines. La fiabilité en usinage est un critère fondamental pour la fabrication en série de pièces. La recherche de gains de productivité a été subordonnée au maintien de la stabilité des résultats et aux exigences de qualité et état de surface. Facteur encourageant la montée en productivité depuis l‘arrivée de Blasocut 935 Kombi, l’indice de rugosité obtenu est de qualité supérieure. Ceci tend à démontrer une coupe avec des efforts moindres. En conséquence, l’arête de l’outil s’émousse moins vite. Il est donc possible de rechercher le meilleur compromis entre le coût consommable et le prix de revient pièce en fonction de l’avance machine et des vitesses de coupe. Les résultats d’étude sur différents types de pièces permettent de situer une amélioration de 5 à 8 % de capacité de production supplémentaire sur une machine, en fonction de la complexité de la gamme d’usinage.

BW Industrie centres d'usinage 5 et 3 axes
Une entreprise en pleine ascension

Le lubrifiant de coupe correctement utilisé et entretenu a démontré, par son influence sur 95 % des paramètres de coûts d’une pièce, qu’il est un vrai outil liquide. Laurent Wagner en est convaincu : « Les gains sur l’organisation de production sont souvent plus importants que le gain sur consommation ou sur les frais d’outils que nous avons évalués à hauteur de 5 %. Les techniciens d’atelier sont désormais plus en confiance parce qu’ils ont appris à conserver des paramètres d’usinage fiables, avec une productivité augmentée, en maîtrisant et contrôlant la qualité du lubrifiant réfrigérant. Aujourd’hui, ils peuvent améliorer la performance en usinage. Précédemment, ils avaient pour réflexe de rester en deçà des problèmes liés à un lubrifiant de coupe facilement saturé et dénaturé. »
La société BW Industrie a conforté son know-how en lubrification de coupe au travers de la formation et des visites mensuelles de son conseiller Blaser Swisslube. Ils travaillent ensemble pour améliorer la compatibilité des huiles de glissières avec les lubrifiants réfrigérants dans l’objectif partagé d’augmenter la productivité, la qualité et la rentabilité en usinage. Poursuivant sa dynamique l’entreprise projette de libérer 1 300 m2 pour agrandir son atelier d’usinage et accueillir de nouvelles machines.

* Depuis plus de 45 ans, les produits Blasocut fonctionnent selon le concept bio unique en son genre, c‘est-à-dire, entre autres, sans bactéricide et sans bore. Les produits à concept bio sont compatibles à un niveau nettement supérieur à la moyenne pour l‘homme et l‘environnement. Cette formule très élaborée permet de réaliser un équilibre microbiologique naturel et robuste dans l‘émulsion et garantit une longue durée d‘utilisation.

En savoir plus >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *