Microtechnique : Des lubrifiants qui font la différence !

Microtechnique : Des lubrifiants qui font la différence !

Précurseur dans l’amélioration des process d’usinage avec l’outil liquide, Blaser Swisslube étend sa gamme de lubrifiants au service de la microtechnique et du décolletage de haute précision. Pour les inconditionnels des usinages pointus, voire délicats, deux lubrifiants de coupe sont à découvrir en priorité à Micronora :

Parfaitement adaptée à l’usinage haute pression, même à plus de 30 bar, la gamme d’huile entière Blasomill GT propose une évacuation d’air d’une rapidité incomparable et dispose d’un point d’éclair élevé. Cette gamme, à base d’huile Gas To Liquid hautement raffinée, se décline selon un choix et un dosage judicieux d’additifs pour créer un concentré de technologie qui révolutionne tout ce que nous connaissons aujourd’hui. Cette huile cristalline et incolore dispose d’un pouvoir coupant et de capacité de refroidissement très élevés particulièrement appréciables en décolletage avec des outils fragiles ou de diamètres proches de ø 0,1mm.

L’utilisation universelle de Blasomill GT se vérifie sur les matériaux réfractaires, titane, chrome-cobalt, inconel, métaux non ferreux ou précieux, l’aluminium, l’acier et l’inox. Les applications les plus courantes sont : médicales avec certifications et exigences en termes de pureté, de nettoyage et de performance, aéronautiques (homologation Pr 6300), horlogerie et microtechnique.

Microtechnique Blasomill-GT

Le deuxième fluide de coupe que Blaser Swisslube présente est le Vasco 6000. Ce lubrifiant réfrigérant soluble, à base d’huile ester, offre un cocktail de performance en productivité, qualité de surface et longévité des outils (même sur les matériaux les plus durs). Outre les gains de performance, le pouvoir mouillant et l’écoulement du lubrifiant réfrigérant sont remarquables : les pièces et machines sont propres. De par sa polarité, l’émulsion offre un faible attachement aux copeaux. A l’usage même sous haute pression, on constate un produit inodore et un niveau de brouillards et d’évaporation très limité. La consommation est minime avec des ajouts proche de 1%. Les baisses de consommation constatées chez les utilisateurs sont souvent de l’ordre de 50%.

En savoir plus >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *