Lubrification, green ou bioéquilibrée ? La différence est dans le conservateur

Lubrification, green ou bioéquilibrée ? La différence est dans le conservateur

Aujourd’hui, l’industrie de l’huile de coupe progresse à grand pas, il est donc courant de constater de fortes améliorations de performances : productivité, réduction d’usure d’outils, meilleur lessivage des pièces… Avec son centre technologique et ses laboratoires, Blaser Swisslube est en pointe au niveau du développement et de l’innovation et demeure, aujourd’hui plus qu’hier, attaché au principe des lubrifiants solubles bio équilibrés de qualité. Sa préoccupation environnementale place l’homme au centre du principe de précaution. Depuis plus de 35 ans, son système Bio Concept offre toute la garantie de lisibilité de santé opérateur dans la durée.

De faux amis, les éthers de glycol de type phénoxyéthanol

La conservation des lubrifiants réfrigérants solubles et l’élimination des rejets sont les problématiques majeures auxquelles sont confrontés les usineurs. Au delà du phénomène de la green attitude avec des produits naturels, végétal et sans bactéricide, les fabricants doivent prendre en compte l’impact sanitaire des additifs de conservation.
Si l’organisme humain est biocompatible avec des huiles d’origine verte ou minérale, il en va autrement des agents de conservation. Ainsi, les éthers de glycol de type phénoxyéthanol, couramment associés à une huile de coupe d’origine 100% végétale, sont largement suspectés* d’être toxiques au niveau de la fécondité et porteurs de risques cancérigènes. Cette famille de conservateurs a déjà été écartée de la pharmacopée de l’hygiène et de la cosmétologie.

Un principe naturel de conservation pour le bio concept

A ce jour, la gamme des Blasocut à base minérale demeure vraiment unique par son principe de conservation bio équilibrée. Tout en atteignant des niveaux de durée de vie des outils et de productivité très élevés, elle offre la meilleure garantie concernant le principe de précaution environnemental puisque ce sont des bactéries présentes dans l’eau qui assurent naturellement le rôle de conservation – A la différence de solutions base végétale dont l’impact des additifs reste volontairement sous silence. C’est pourquoi les produits Blaser Swisslube disposent du plus large niveau d’agréments : EADS – AIRBUS, BOEING, SAFRAN, ROLLS ROYCE, BOMBARDIER, EUROCOPTER, LORD CORPORATION, MESSIER… ainsi que d’autres homologations dans divers secteurs d’activité.
Les huiles de coupe bio équilibrées ou à base végétale de Blaser Swisslube offrent une illustration saisissante de performance (palmarès Lyon 2013 et Paris 2014 de la performance en lubrification) et de respect environnemental. Le principe du bio concept adopté par Blaser depuis plus de 35 ans permet d’aller bien au-delà des dispositions REACH et répond par avance au cadrage concernant les additifs couramment utilisés comme le Bore, l’Isothiazolinone et les éthers de glycol de type phénoxyéthanol… L’émulsion reste d’elle-même biologiquement stable et offre une longévité de plusieurs années au produit tout en conservant une efficacité optimum au lubrifiant, même sous haute pression (300 bars). Le recyclage en vue d’une réutilisation est aussi possible !
Avec un bilan très largement favorable aux solutions bio équilibrées par rapport à l’absence de lisibilité sanitaire de solutions base végétale classiques, Blaser Swisslube s’inscrit aux côtés des professionnels de l’usinage pour une approche responsable de la performance technique et économique.

* selon l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des produits de santé

pdfTélécharger l’article de presse (229 Ko)

En savoir plus >