Berthelot – Mécanique de précision

Berthelot – Mécanique de précision

Située à Aubigny sur Nère, l’entreprise conduite par Gilles BERTHELOT est à l’image de ce qu’attendent les clients de ce sous-traitant. Un parc machines de haute technicité pour couvrir tous les usinages 5 axes issus de brutes ou barres de diamètre 100 à 400 mm, toutes nuances matières confondues (Acier, alu, Inconel…). 5 centres de Tournage / fraisage 5 axes dont la plus part sont de type Intégrex, ainsi que des centres d’usinage verticaux constituent le cœur d’une production en lot de 15 à 500 pièces pour l’aéronautique, l’armement, l’énergie et l’industrie médicale.

MMP1E_Bethelot_interview

Un lubrifiant qui participe au développement de l’entreprise

La nouvelle campagne d’essais de lubrifiant, initiée en février 2010, résulte d’une volonté de progrès dans un domaine qui a déjà beaucoup évolué depuis 5 ans en partenariat avec Blaser Swisslube en France.

Dans cet atelier bien ordonné, tous les opérateurs et leur responsable de production, Patrice DEKIERE ont adopté l’outil liquide® comme la 3ème composante pour la performance de leur production. Gilles BERTHELOT sait où il va et fixe le cap de son développement « Nos clients sont demandeurs de performance et de maitrise des procédés de fabrication. Nous nous y employons tout en considérant que le développement durable est une solution qui participe à ce résultat. Lors des précédents essais de lubrifiant soluble en 2005, nous avons changé de fournisseur pour retenir la solution de produits bioéquilibrés Blasocut 25 MD, produit sans formaldéhyde, écologique et apprécié des opérateurs car il n’est pas allergisant. Grâce à ce produit de qualité et une maintenance aisée, nous n’avons plus vidangé nos machines depuis 3 ans. Le contrôle du PH et des concentrations fait partie de notre démarche ISO 9100. »

MMP1B_Bethelot_Arrosage

Ce qui avait surpris le personnel de la société BERTHELOT en 2005, fut moins la qualité du lubrifiant Blasocut 25 MD de Blaser que le service « après vente » qui l’accompagnait. Le technico-commercial est passé toutes les semaines pour suivre l’implantation sur chaque poste de production. En tenu de travail, il a effectué le suivi des postes, expliquant aux opérateurs la mise en place d’un suivi méthodique. Sensibilisation, conseil, valorisation des résultats obtenus ont convaincu les utilisateurs que Raphael FROMENT avait raison de croire à la part importante du lubrifiant sur le process d’usinage. Malgré un parc machines qui s’est étoffé, la consommation a baissé très vite : de 10 futs de 200 litres à 5 futs par an. Fini les surdosages qui caractérisaient les usinages délicats (alésages, taraudages). Fini les vidanges de machines qui mobilisent du temps, des frais de destruction, des moyens de stockage… On peut imaginer que chaque fut économisé a également produit une économie de « destruction » proche de 900 €.

MMP1C_Bethelot_essai

De nouveaux essais

Dans cette entreprise qui incarne la technicité, son dirigeant n’a de cesse de pousser le développement de l’entreprise sur la pièce technologique en intégrant la dimension environnementale.

Souvent précurseur pour la mise en place des dernières technologies, il a aussi réalisé le bilan carbone de la société et poursuit cette logique. Gilles BERTHELOT continue sur la voie de la réduction de sa consommation, signe tangible d’une maîtrise de la technologie et d’une moindre contribution environnementale.

Depuis février, un premier centre Intégrex sert de banc d’essai d’une nouvelle formule de lubrifiant soluble : B-Cool de Blaser Swisslube. Un affichage dans l’atelier a été mis en place et permet aux opérateurs d’être sensibilisés aux résultats de cette expérience. Avec 6,5 % de concentration, soit 0,5% de moins que Blasocut, nous conservons d’excellentes conditions de coupe quelles que soient les matières usinées. C’est au niveau des rajouts que nous constatons une baisse importante de notre consommation : ils se situent entre 0,5 et 1 % en lieu et place d’un rajout moyen de 2,5 à 3 % précédemment. Par ailleurs, nous observons une augmentation de la durée de vie des outils et plaquettes carbure de près de 30 % qui résultent des qualités « anti-usure » de ce lubrifiant ». 3 mois après le début des essais, la pérennité des gains justifie la décision d’une généralisation de ce produit sur les différentes machines. Celle-ci se fera progressivement, à partir de l’été, en évitant les arrêts de production.

MMP1D_Bethelot_pieces
 
Bilan Carbone : Au terme de l’année 2009 seulement 4 000 bilans Carbone ont été réalisés dont seulement 600 toute industrie confondue. La société BERTHELOT est donc pionnière en la matière pour le secteur de la mécanique, elle fait partie à ce jour des très rares entreprises à mesurer et à limiter son empreinte carbone de façon à partir d’un processus établi, rationnel et indiscutable.
 
pdfTélécharger l’article de presse (549 Ko)

En savoir plus >