Sous traitance aéronautique : Barré associent écologie et technologie

Atelier Fraisage Barré

Sous traitance aéronautique : Barré associent écologie et technologie

L’exigence d’une production irréprochable est le prérequis des clients du secteur aéronautique. Leaders et PME sont priés d’apporter les signes tangibles de ce savoir-faire. Pour répondre à cette attente, l’entreprise BARRÉ, basée à Brie Comte Robert (77), a démontré sa maîtrise des productions avec l’aide d’un lubrifiant recyclable de Blaser Swisslube. Des gains mesurés sur la qualité et fiabilité  assortis d’une baisse de 60% de consommation en huile de coupe.

Au service du développement aéronautique

Accompagner la pré-industrialisation de fleurons de la technologie française est devenu le leitmotiv de Jésus Clémente pour ancrer sa société sur le créneau des fabrications de pièces complexes, un segment porteur concernant les productions futures dans l’aviation civile et militaire.

Des centres 5 axes et machines multi axes assurent l’essentiel de la production de valeur d’un atelier multiprocess. Initialement et afin d’associer un objectif de performance à une démarche écologique, les machines étaient équipées d’un lubrifiant soluble base végétale. La formule retenue s’est avérée peu stable et pénalisante au niveau des paramètres d’usinage. Il fallait fréquemment procéder à des vidanges machines. Pour ses prototypes et pièces de série, BARRÉ était en recherche de qualité d’usinage et de fiabilité, sans maintenance excessive.

Après analyse des facteurs influents sur le dysfonctionnement du lubrifiant de coupe, le conseiller Blaser Swisslube s’est rendu compte de l’agressivité du soluble sur les machines, leur environnement et les opérateurs. Les conséquences en usinage étaient elles aussi tangibles et préoccupantes. De plus, la présence dans les bacs de formations graisseuses mettait en évidence la non compatibilité entre l’huile de coupe et l’huile de graissage des machines.

Lubrifiant recyclable en action

La fiabilité des lubrifiants naturellement équilibrés

Différents échantillons ont été prélevés pour être analysés par les laboratoires de Blaser en Suisse. Considérant la diversité des matériaux, de l’aluminium aux inconels et titanes, Jean-François Tussy, responsable du secteur a préconisé une solution Blasocut 25 MD qui réunit toute les qualités pour correspondre au contexte d’usinage de l’atelier. En effet, le bio-concept Blasocut a durablement démontré sa polyvalence multi-matières. Sa stabilité est quasiment proverbiale.

La mise en production a confirmé le bon fonctionnement du lubrifiant. Les conditions de coupe ont été élevées à un niveau supérieur et la qualité de surface améliorée. L’équipe technique dispose de machines performantes avec un processus d’usinage bien maîtrisé. Elle peut se concentrer pleinement sur la technicité et précision des pièces les plus complexes, pour satisfaire ses clients enquête de développements et de réactivité.

En interne, la disparition d’odeurs acres occasionnées par l’ancien lubrifiant est unanimement appréciée explique le dirigeant. « Nos opérateurs sont très satisfaits du Blasocut BC 25 MD, quelle que soit la matière usinée. La qualité de surface a été améliorée avec des outils qui s’usent moins vite. Des appoints réguliers avec des ajouts faiblement concentrés (2% au lieu de 4% précédemment) sont opérés pour garder un taux de concentration constant de 7% et assurer la stabilité du soluble ».

Un bilan économique avec un bonus écologique

La vitesse de coupe n’est pas le seul paramètre déterminant du coût d’obtention d’une pièce à forte valeur ajoutée. Le coût outil, le TRS d’une machine et la non qualité impactent fortement le coût global. L’Outil liquide de Blaser Swisslube a permis de progresser dans tous ces domaines avec une dimension écologique très significative puisque la consommation de lubrifiant a diminué de 60% ! Jésus Clémente en sait quelque chose : « Pour nous le bio-concept est un allié à la fois économique et écologique. Nous recyclons le produit lors de la vidange annuelle des machines. Nous en profitons pour éliminer les boues contenues dans les bacs.  Précédemment, 7 500 litres de produits usagés étaient portés à la destruction ce qui n’allait pas dans le sens souhaité d’une gestion écologique de notre activité. La consommation du lubrifiant d’usinage représente désormais 0,2% du coût global de la production ».

Aero BARRE BLASER

Une production durablement irréprochable

Avec le temps, des incidents peuvent mettre en péril une situation sereine. Ce fut le cas à la suite d’une fuite hydraulique. Rapidement analysée, la solution proposée, en connexion avec les laboratoires suisses, par Jean-François Tussy a renforcé la confiance de l’entreprise sur sa capacité à dépasser les obstacles de tous les jours.

Au contact de clients exigeants, le PDG et le Directeur de Production, Xavier BAILLY, construisent des relations sereines et pérennes. Avec l’Outil Liquide correctement utilisé et entretenu, l’exigence d’une production, sans rebut avec une qualité de surface irréprochable, augmente la confiance pour le lancement de prototypes et favorise l’obtention de marchés de pièces en séries répétitives.

 

 

En savoir plus >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *