+30% de capacité de production avec B-Cool

+30% de capacité de production avec B-Cool

Depuis 3 générations, SIPMA a toujours été en pointe pour l’usinage, de pièces complexes et de très haute précision. L’entreprise peut être considérée comme emblématique du secteur aéronautique en capitalisant 50 années de partenariat étroit avec un avionneur français de premier plan, tout en élargissant son offre auprès des différents acteurs de cette filière.

PLB8C_Emmanuel_Klein_Brasier

Au service d’une nouvelle stratégie de production

Répondant aux attentes d’une fabrication toujours poussée vers plus de technicité, l’entreprise prend un nouveau tournant en 2011 au niveau de sa stratégie de production : l’usinage multi-axes est privilégié avec la volonté de réaliser, jour et nuit sur la machine, en une fois une pièce complexe avec toutes les opérations de finition de surface et de chanfreinage. L’objectif est multiple :

  • Inclure les opérations coûteuses liées à la superfinition (état de surface et chanfreins) dans le process usinage de la machine
  • augmenter la précision (un seul et même référentiel de positionnement de la pièce pour tous les usinages)
  • augmenter la qualité géométrique (à l’échelle du micron) et de surface,
  • augmenter de façon particulièrement importante la réactivité (délai du brut au produit fini).

Le choix pour l’entreprise de positionner la production sur des critères de qualité et de haute technicité augmente encore le besoin d’utiliser toutes les capacités productives des machines : réduction des temps morts, travail jour, nuit et week-end.

PLB8E_piece_usinee

La problématique de fiabilité sur tout un cycle de nuit

Sur les centres d’usinage 5 axes, il était impossible d’assurer une production sans présence opérateur la nuit à cause des difficultés rencontrées pour l’évacuation des copeaux et du colmatage récurrent du système d’arrosage. Confrontée à un usinage multi matière (majoritairement aluminium, mais aussi titane et inconel) de haute qualité (Ra 0,4), l’huile entière précédemment utilisée nécessitait de régulières interventions des opérateurs. De façon autonome la nuit, elle ne pouvait en aucun cas satisfaire aux contraintes mécaniques élevées qui s’imposaient : évacuation des copeaux sur des palettes recevant de nombreuses pièces, vitesse de broche élevée (40 000 tr/mn). Avec l’arrosage haute pression, la rotation du lubrifiant est inférieure à 3 minutes du fait de bacs de faible contenance.

La préconisation d’un lubrifiant soluble dédié aux usinages courants des matières aéronautiques (alu, titane, et autres matières difficiles) étaient reçus sans conviction après les essais en huile entière et le constat d’une impasse rendant inenvisageable le travail de nuit !

De façon avisée, l’analyse et l’argumentation proposées par le conseiller de Blaser Swisslube à Emmanuel KLEIN-BRASIER en 2012, s’appuient en premier lieu sur les caractéristiques techniques du lubrifiant réfrigérant B-Cool 755. Ces qualités premières concernent la grande stabilité même lors d’usinage UGV avec arrosage haute pression, la bonne pénétration d’outil sur les matières difficiles et le pouvoir lavant qui élimine tout collage du copeaux sur la pièce et dans le circuit de filtration de la machine.

PLB8D_B-cool_Blaser_CU_5_axes

Un lubrifiant adapté à une problématique

Une série d’essais a été programmée sur la base de difficultés précédemment rencontrées, par exemple :

  • l’usinage de pièces creuses aluminium, disposées en quantité et côte à côte pour maximiser le temps d’usinage par palette dans les cycles nocturnes,
  • le perçage taraudage M 2 sur de nombreuses pièces en inconel (validation de la tenue des outils dans la durée et de l’état de surface pour une production sécurisée)…

L’analyse qualitative des essais est réalisée sans concession. Le lubrifiant a démontré, quelle que soit la matière, sa fiabilité et stabilité en UGV et arrosage haute pression. Pas ou peu d’effet de mousse, aucun cas de colmatage enregistré dans les circuits d’arrosage ni dans le système de filtration.

La surface des pièces aluminium n’a pas subi de rayures résultant d’une mauvaise évacuation des copeaux, de même aucune oxydation n’a altéré le produit fini.

Concernant les usinages difficiles et les matériaux durs, l’huile soluble B-Cool 755 s’est montré à la hauteur des performances d’une huile entière avec un excellent rendu de surface et une faible usure d’outil permettant d’assurer une production nocturne de qualité et parfaitement fiabilisée.

Un pari réussi avec une augmentation d’activité de 30%

Au terme des essais, l’ensemble du personnel et les dirigeants ont validé sans hésitation la faisabilité d’un travail sans surveillance la nuit et le week-end. Tout en restant fidèles à leurs objectifs de qualité et de haute précision sur des pièces techniques, l’organisation de production se déploie désormais nuit et jour, 7 jours /7. Depuis 2012 l’activité de l’atelier centres d’usinage a progressé de 30% qui se sont retrouvés comptabilisés à proportion sur le chiffre d’affaires.

Face à un important challenge concurrentiel, la voie choisie semble bien engagée : la production de valeur devenue accessible en choisissant le lubrifiant le mieux adapté aux exigences de production va au-delà du chiffre de 30% de capacité d’usinage supplémentaire. Le dirigeant se félicite des gains de réactivité qui en découlent « une nuit nous apporte 10 heures de broche supplémentaire par machine, un week-end c’est 50 heures : de quoi diviser par deux le délai de réalisation de séries urgentes. Moins de temps morts, c’est aussi moins de tracas de jour comme de nuit ».

Le lubrifiant de coupe B-Cool 755 répond de façon adaptée aux ambitions de production sur centres d’usinage pour SIPMA. Correctement utilisé, il est devenu l’outil liquide qui influence la productivité, la rentabilité et la qualité en usinage. Son action impacte également tous les paramètres de compétitivité et d’attractivité de l’entreprise.

 

Le point de vue de Sébastien DOBERVA, Conseiller Blaser Swisslube pour Sipma

PLB8B_Sebastien_Doberva_Blaser

L’huile soluble B-Cool est couramment utilisée en UGV sur des aluminiums et autres alliages par Airbus, Eurocopter, en Allemagne. Elle a été conçue pour l’arrosage à haute pression.

D’autre part elle  dispose des qualités requises pour les usinages difficiles et les matériaux durs : titanes, Inconels et autres aciers alliés qui sollicitent fortement les outils pour les user prématurément. C’est aussi le cas d’opérations délicates tel le taraudage ou le forage dont la fiabilité du process repose sur la stabilité des paramètres de coupe. C’est un lubrifiant « non gras » aux capacités mouillante et lavante remarquables favorisant l’évacuation des copeaux.

Pour toutes ces applications, B-Cool  affiche des performances très nettement au-dessus des autres lubrifiants solubles : la qualité de surface obtenue et l’excellente longévité des outils participent à l’amélioration et à la fiabilité du process usinage, tout ce qu’attendait la société SIPMA pour travailler en qualité et en toute fiabilité, la nuit, pendant le poste sans surveillance.

pdfTélécharger l’article de presse (1,9 Mo)

En savoir plus >