SEPEM : Blaser met son service en avant

EA12A_Stand_BLASER_Swisslube

SEPEM : Blaser met son service en avant

Lors du salon SEPEM, Blaser Swisslube France met la satisfaction des utilisateurs de ses produits de lubrification en avant. Notamment, le groupe industriel Decayeux STI témoigne de l’intérêt d’adopter une lubrification adaptée par son développement, sa faculté d’innovation et d’adaptation à son marché. Lauréat des trophées 2016 de la performance Blaser, la prise en compte de l’influence des lubrifiants sur […]

Lors du salon SEPEM, Blaser Swisslube France met la satisfaction des utilisateurs de ses produits de lubrification en avant.

Notamment, le groupe industriel Decayeux STI témoigne de l’intérêt d’adopter une lubrification adaptée par son développement, sa faculté d’innovation et d’adaptation à son marché. Lauréat des trophées 2016 de la performance Blaser, la prise en compte de l’influence des lubrifiants sur sa productivité, sa rentabilité et la qualité de ses usinages augmente son succès auprès des donneurs d’ordres. Car Decayeux STI a mis à profit le savoir-faire de son conseiller en lubrification de coupe Hubert Smagghe pour poser un diagnostic usinage à partir d’un lubrifiant adapté aux objectifs bien spécifiques d’une clientèle diversifiée. En s’appuyant sur l’expérience des utilisateurs et le savoir-faire de Blaser Swisslube, l’entreprise affirme avoir progressé de façon significative sur son attractivité concurrentielle et sa rentabilité opérationnelle. Dans l’atelier, cette expérience a suscité l’intérêt de tous. Les lubrifiants « verts » à base d’ester végétal ont séduit par leur qualité : les opérateurs apprécient l’odeur et le confort de tra vail. Sur certaines opérations, la longévité de tarauds a été fiabilisée sur des séries de 50 000 pièces et le nombre d’outils divisé par 5. Grâce aux temps de cycles d’usinage réduits, l’entreprise a économisé des centaines d’heures machines.

 

pdfTélécharger l’article de presse (328 Ko)

En savoir plus >

80 ans de Blaser visite de presse

EA13A_laboratoire_Blaser_5868

80 ans de Blaser visite de presse

Blaser Swisslube, qui célébrait en 2016 ses 80 ans, apporte à ses clients son expertise dans le choix du bon lubrifiant, convaincue que les facteurs de productivité, rentabilité et qualité d’usinage dépendent aussi de ce fameux outil liquide. Quand, en 1936, Willy Blaser, alors âgé de 20 ans, se livre à des essais, dans la cave de la maison de ses parents, […]

Blaser Swisslube, qui célébrait en 2016 ses 80 ans, apporte à ses clients son expertise dans le choix du bon lubrifiant, convaincue que les facteurs de productivité, rentabilité et qualité d’usinage dépendent aussi de ce fameux outil liquide.

EA13D_laboratoire_Blaser_5853

Quand, en 1936, Willy Blaser, alors âgé de 20 ans, se livre à des essais, dans la cave de la
maison de ses parents, avec des réchauds à pétrole et des casseroles, il ne s’imaginait certainement pas que 80 ans plus tard son entreprise serait toujours debout et qu’elle deviendrait un fournisseur industriel reconnu chez les usineurs du monde entier. A cette époque-là, le jeune Willy venait de créer une crème à chaussures hydrophobe, « quelque
chose de très utile qui n’existait pas encore à l’époque », souligne-t-on chez Blaser Swisslube, qui relate que les souliers entretenus avec cette crème pouvaient être portés bien plus longtemps et qu’ils tenaient en plus les pieds au sec. C’est en visitant les fermes de l’Emmental, dans le canton de Berne, en Suisse, qu’il commercialisa son produit qui apporte des avantages et solutions aux utilisateurs, sur un vélo attelé à une remorque.
2016, l’entreprise de Hasle-Rüegsau, qui borde la rivière Emme, dispose de nombreuses filiales dans le monde, emploie 600 personnes, dont 300 en Suisse, et produit chaque jour dans son usine, située à 27 km de Berne, 90 tonnes d’huiles, dont 80 sont destinées à l’activité de l’usinage.

EA13B_laboratoire_Blaser_5859

« Servir est plus important que les gains »

Aujourd’hui, l’entreprise dirigée par Marc Blaser, le petit-fils de Willy, disparu en 2008 à l’âge de 92 ans, continue de faire perdurer le leitmotiv de son grand-père : « Servir est plus important que les gains. » « Willy Blaser faisait des démonstrations avant de vendre sa crème à chaussures aux fermiers, racontent Marc et son père Peter, président du conseil d’administration. Il a nettoyé leurs chaussures, leur disant : ‘‘Si vous êtes satisfait de ma crème à chaussure, vous pourrez m’en acheter un bidon à ma prochaine visite’’. »
Avant de fournir une huile à ses clients de l’usinage des métaux, Blaser Swisslube instaure une procédure rigoureuse. « Avec une analyse soigneuse, nous apprenons à connaître le processus de production et les exigences concernant le lubrifiant réfrigérant, décrit le producteur qui considère ses huiles comme un outil liquide. Sur la base de cette analyse, nous élaborons une offre de produits et de prestations de service. » Une fois les objectifs définis, et en fonction de la complexité, les technico- commerciaux de Blaser recommandent un produit, passant par un essai, voire une procédure de test plus étendue.
Mais l’accompagnement ne s’arrête pas à la livraison du lubrifiant. Car les représentants de la marque sont très attachés à la notion de ‘‘services’’, propre à l’entreprise soucieuse de fournir à ses clients « des produits qui leur offrent une plus-value mesurable », assure Marc Blaser.

EA13B_test_montage-dans-la-machine

La pièce en alliage de titane qui a servi de test à Blaser pour démontrer que la durée de vie d’un outil pouvait être augmentée grâce au lubrifiant.

Qualité de l’eau

Parce que les émulsions sont fabriquées à partir d’eau et que la qualité de cette dernière, y compris sa dureté, a une importance essentielle, les techniciens de la marque aux fûts bleu et blanc contrôlent la qualité de l’eau, pour que le client puisse bénéficier de « la meilleure solution de lubrifiant réfrigérant ». Voilà pour la première étape.
Chez Blaser, on tient aussi à montrer comment optimiser la durée de vie des émulsions et la sécurité du processus, lors d’un nouveau remplissage.
Puis, vient la phase de préparation de l’émulsion. « L’émulsifiant et l’huile sont coordonnés de façon optimale avec l’eau pour le mélange, décrypte le concepteur du Blasocut, un soluble sans
bactéricide présent sur le marché depuis 40 ans. L’obtention d’une taille de goutte homogène et la plus petite possible lors du processus de mélange est un des points décisifs pour une longue
durée de vie de l’émulsion. »
Ultime étape, la surveillance et l’entretien. Que ce soit dans les bureaux à Hasle-Rüegsau ou sur le terrain, les spécialistes vont s’assurer que « le lubrifiant réfrigérant utilisé fonctionne parfaitement. Les circonstances défavorables sont identifiées rapidement et corrigées
dans les plus brefs délais ». Et en cas de d’anomalie, ils assistent le client « en cherchant son origine » et en l’aidant à « l’éliminer de façon professionnelle ».
Pour cela, le fabricant s’appuie sur ses chimistes, laborantins et autres microbiologistes, qui travaillent au laboratoire de R&D, grand de 3 500 m². « Un laboratoire entièrement à disposition gratuitement des clients, quel que soit le volume utilisé, c’est ça les services dans le fût », souligne Philippe Lacroix, directeur de la filiale française, basée à Fraisses (Loire).
Jérôme Meyrand

EA13C_Usine_Blaser_5838

ÉTUDE DE CAS : Une durée de vie d’outil multipliée par deux

Dans un projet réalisé récemment, les experts du centre technologique Blaser sont parvenus à optimiser la durée de vie des outils, grâce au lubrifiant. De manière assez impressionnante, le résultat obtenu, lors d’une série de tests réalisée au siège du groupe suisse à Hasle-Rüegsau (Canton de Berne), a permis de constater un doublement de la durée de vie des outils.
Au centre technologique, les spécialistes de Blaser ont reproduit la situation d’un partenaire industriel qui devait usiner des poches dans un disque en alliage de titane. Depuis une fraiseuse 5 axes DMU 65 Monoblock de DMG MORI, plusieurs pièces ont été produites avec une stratégie de fraisage tro- choïdale. « Pour cela, un lubrifiant réfrigérant conventionnel de la génération précédente a été comparé à une solution de lubrifiant réfrigérant adapté sur mesure aux besoins de ce partenaire », décrit Blaser. Ce spécialiste des lubrifiants précise que la série de tests a été lancée jusqu’à une largeur d’usure de 0,30 mm (témoins d’usure pour tous les essais).
Ainsi, avec « un outil liquide sur mesure de Blaser Swisslube, onze poches ont pu être fraisées avec le même outil, au lieu de cinq, avant que l’usure de l’outil ne nécessite l’arrêt de l’usinage », conclut l’entreprise, qui a célébré en 2016 ses 80 ans.
Pour cet essai, Blaser a utilisé une fraise à queue de 12 mm de diamètre de Sandvik Coromant (2P342-1200-CMA 1740), dont les paramètres de coupe étaient les suivants : 80 m/mn de vitesse de coupe, 0,075 mm d’avance par dent, une largeur de coupe de 0,9 mm pour une profondeur de 19 mm. La pression du lubrifiant réfrigérant était de 75 bars.
J. M.

 

pdfTélécharger l’article de presse (401 Ko)

En savoir plus >

Blasogrind, la performence en affûtage et rectification

PH2A_Meule

Blasogrind, la performence en affûtage et rectification

Concernant la rectification et l’affûtage, Blaser Swisslube développe de nouvelles solutions afin d’offrir des avantages mesurables à ses clients et de participer à leur évolution. C’est précisément le cas avec la gamme Blasogrind tout particulièrement adaptée aux opérations de rectification et d’affûtage standard à difficile. L’expérimentation s’associe au développement Les facteurs machine, meule, matière, lubrifiant réfrigérant influencent considérablement la performance […]

Concernant la rectification et l’affûtage, Blaser Swisslube développe de nouvelles solutions afin d’offrir des avantages mesurables à ses clients et de participer à leur évolution. C’est précisément le cas avec la gamme Blasogrind tout particulièrement adaptée aux opérations de rectification et d’affûtage standard à difficile.

PH2B-BlasomillGTL’expérimentation s’associe au développement

Les facteurs machine, meule, matière, lubrifiant réfrigérant influencent considérablement la performance opérationnelle en affûtage et la qualité des outils réalisés.
Afin de répondre aux besoins des utilisateurs, Blaser Swisslube a construit à Hasle-Rüegsau (Suisse) le plus grand laboratoire de recherche chez un spécialiste indépendant ainsi qu’un centre technologique pour les essais d’usinage.

Plus qu’un lubrifiant, un outil liquide pour l’affûtage

Les laboratoires de recherche sont à l’origine d’une gamme étendue d’huiles de coupe de qualité minérale, hydrogénée, hydro craquée et P.A.O adaptées aux problématiques d’affûtage. Ce know-how de Blaser Swisslube concernant les produits hautement raffinés a permis de concentrer les efforts sur l’expérimentation pratique et la recherche de propriétés spécifiques pour optimiser les paramètres de production, en sécurisant les process, comme par exemple l’obtention d’un « point d’éclair » très élevé. « Nous nous devons d’offrir à nos clients une expertise process très pointue avec des hommes métiers tel que Rico Pollak, responsable des techniques de rectification et affutage, afin que le choix du lubrifiant soit parfaitement adapté à chaque situation. La plus-value dégagée avec le bon lubrifiant offre au client la possibilité d’optimiser sa productivité, rentabilité et qualité d’usinage » rappelle Philippe Lacroix, Directeur de Blaser Swisslube France.
Issu de ces recherches, Blasogrind est un référentiel de performance à base d’huile de synthèse de haute qualité (hydro craquée). Il facilite une coupe fluide avec un minimum d’effort à la broche. Les résultats obtenus établissent un nouveau référentiel des qualités et productivité attendues en affûtage : le lubrifiant adapté, correctement utilisé devient un outil liquide.

PH2C-Blasogrind

L’huile hautement raffinée est transparente, elle augmente les facteurs de performance pour l’affûtage.

Les résultats chez le client

La société Sphinx Outils SA a équipé son parc machines de Blasogrind HC 5-56. L’objectif recherché par ce producteur d’outils de précision était d’accroître la productivité sans compromettre la précision, la qualité des surfaces et l’absence de microfissures. Confirmé par des tests de validation, le choix de l’outil liquide a été effectué en croisant l’expérience de l’utilisateur, ses objectifs et bien sûr le diagnostic de Blaser pour répondre avec un produit adapté à l’environnement de travail.
La production de forets hélicoïdaux en métal dur à quatre facettes a servi de comparatif de résultat. Les gains mesurés ont dépassé les objectifs. Grâce à Blasogrind HC 5-56, les avances ont augmenté de 40% pour certaines opérations avec une qualité des surfaces sensiblement améliorée. Le temps de production total a diminué de 12%. Résultat du travail de recherche des laboratoires de recherche de Blaser Swisslube, Blasogrind a été la réponse adaptée pour Sphinx Outils SA. Cette démarche d’innovation continue depuis 80 ans, Blaser Swisslube en fait une leitmotiv de l’entreprise au service des clients.

PH2D-centre-technologie2016

pdfTélécharger l’article de presse (699 Ko)

En savoir plus >

L’huile qui augmente la vitesse de rectification

phv2a_cordm

L’huile qui augmente la vitesse de rectification

En plus de 30 ans, cette société coopérative de Verdun est devenue un fleuron dans le domaine du taillage et de la rectification de denture d’engrenages de moyenne et grande dimension (jusqu’à Ø 1 600 mm en pièce complète ou secteurs). Son management coopératif a favorisé d’importants et continus investissements à hauteur de 30% des résultats annuels. Cet article témoigne […]

En plus de 30 ans, cette société coopérative de Verdun est devenue un fleuron dans le domaine du taillage et de la rectification de denture d’engrenages de moyenne et grande dimension (jusqu’à Ø 1 600 mm en pièce complète ou secteurs). Son management coopératif a favorisé d’importants et continus investissements à hauteur de 30% des résultats annuels. Cet article témoigne des résultats obtenus.

L’installation en 2014 du tout nouveau centre de rectification de denture Titan 1 600G de Gleason a mobilisé les responsables de l’atelier au regard de ses promesses de performance : réaliser en 25 minutes une pièce qui nécessitait 1 h45 sur les machines déjà présentes dans l’atelier ! En effet, cet équipement utilise un programme d’optimisation des vitesses et parcours de la meule. De plus, chez 3M-Winterthur Technology les dernières générations de disques abrasifs ont décuplé leur capacité d’enlèvement matière : de nouveaux grains super-abrasifs créent un effet de coupe évitant le phénomène d’arrachement du copeau.

phv2b_cordm

Pour tirer les dividendes du saut technologique engendré par les outils numériques d’optimisation de process en rectification et en taillage, la mise en place de lubrifiants de coupe parfaitement adaptés a été d’une importance considérable.

Défi relevé par l’outil liquide

C’est donc un défi et un saut technologique pour l’équipe CORDM en charge du projet. Elle connaît les risques de moussage du lubrifiant d’arrosage, de brûlure et de micro fissures de la pièce quand on rectifie avec des vitesses trop élevées. Après les phases de cémentation et de traitement, il est donc primordial de sécuriser dans la durée les opérations de rectification cylindrique et de denture des ébauches qui atteignent une dureté de 55 à 60 HRC en surface. Le moindre rebut est très coûteux et compromet le planning de livraison. Ajoutons aussi que le personnel d’atelier était très incommodé par les brouillards qui se propageaient dans l’atelier. En rectification de denture, il fallait au moins 5, voire 10 minutes d’attente, pour oser autoriser l’ouverture et le déchargement d’une machine.

La relation avec Blaser Swisslube, depuis la mise en place du lubrifiant Vascomill CSF 35 à l’atelier de taillage, est basée sur une confiance réciproque. L’engagement sur le terrain pour le suivi et la maintenance du lubrifiant du conseiller Blaser, Hubert Smagghe, a donné une légitimité aux résultats annoncés par ce fournisseur. Pour cet autre process très optimisé qu’est la rectification de denture, le conseiller technico-commercial a pu s’appuyer sur le partenariat historique entre son entreprise et le fabricant de meules abrasives. Le choix d’une huile minérale hydro-craquée (hautement raffinée) type HC15RZ de la gamme Blasogrind s’est imposé. C’est une huile de coupe d’excellence très appréciée pour l’usinage classique de matériaux durs ayant un fort impact sur la longévité des outils et la qualité des surfaces usinées. Dans le cas présent, cette huile entière est enrichie, entre autres, d’une additivation propre aux spécificités de la rectification à fort enlèvement de matière. L’objectif est de maîtriser les risques de « dégazage » (moussage) et de brûlure résultant d’un volume de microparticules très élevé.

phv2c_cordm

La sécurité ouvre la voie d’une très forte productivité

La mise en exploitation du centre de rectification de denture équipé de Blasogrind HC15RZ s’est effectuée avec l’agrément du constructeur et du fabricant de meules. Les niveaux de productivité ont été atteints et conservés en 2014 et 2015, sans cas de brûlure constaté.

Le suivi qualité du lubrifiant, effectué par Hubert Smagghe avec tout le savoir-faire de Blaser, est le point clé de la sécurité en rectification. Un contrôle mensuel rigoureux et un bilan semestriel très poussé offrent à cette huile de coupe une très forte valeur ajoutée. « La solution de lubrification de Blaser a rendu possible une forte productivité et rentabilité des équipements avec une sécurité optimale pour une qualité d’usinage indispensable dans l’univers des accouplements de transmission. C’est uniquement lorsque le bon lubrifiant est correctement utilisé et suivi qu’il devient est un Outil Liquide selon Blaser » rappelle Hubert Smagghe. Pour l’analyse du lubrifiant, CORDM peut compter sur le soutien des laboratoires Blaser Swisslube, qui apportent une sécurité de diagnostic et une réactivité permettant aux opérateurs de se consacrer en toute quiétude à leur mission.

Forts de ces résultats, les coopérateurs CORDM ont remplacé, sur l’ensemble du parc concerné, l’ancien lubrifiant (préconisé par le constructeur) par la solution et le service Blaser parfaitement adaptés au process de rectification. Une fois ce changement effectué, ils ont constaté la quasi disparition de fumées dans l’atelier. Cette atmosphère nettement plus saine s’explique aisément au regard de la consommation des 3 machines. Chacune se contente d’un appoint mensuel de 50 litres au lieu de 250 précédemment.

Le spécialiste du taillage entend partager cette avancée sur la performance de ses process et la qualité d’usinage avec ses donneurs d’ordres. Par des prestations de haut niveau, CORDM garantit la qualité de fonctionnement de réducteurs, accouplements de transmission et autres trains d’engrenages aux cahiers des charges sans cesse plus exigeants. La technologie d’usinage et plus encore le savoir-faire dédié aux systèmes de transmission mécanique font de CORDM un sous-traitant de référence, un partenaire qui associe excellence et productivité. L’ADN de cette société coopérative s’exprime pleinement dans son processus d’amélioration continue, une passion au service d’une industrie en attente de solutions innovantes.

pdfTélécharger l’article de presse (492 Ko)

En savoir plus >

Partenariat formation aux techniques de rectification

ea12a_formation-aux-techniques-de-rectification

Partenariat formation aux techniques de rectification

Le pôle formation de Winterthur Technologie France dispense plusieurs cycles de formation théorique aux techniques de rectification en partenariat avec Blaser Swisslube France pour la partie dédiée à la lubrification. La société GEISS de St-Pierre en Faucigny (74) accueillera la première cession les 21 et 22 mars 2017. Assurée par des formateurs aguerris et possédant une longue expérience des process […]

Le pôle formation de Winterthur Technologie France dispense plusieurs cycles de formation théorique aux techniques de rectification en partenariat avec Blaser Swisslube France pour la partie dédiée à la lubrification. La société GEISS de St-Pierre en Faucigny (74) accueillera la première cession les 21 et 22 mars 2017.

Assurée par des formateurs aguerris et possédant une longue expérience des process de rectification, cette formation s’adresse à toute personne étant en lien avec la rectification : Opérateurs, Chefs d’équipe, Responsables production, méthodes ou achats.

Pour sa part, Blaser Swisslube développe tous les aspects de l’outil liquide (Blaser) dans le process de rectification en partant du choix du lubrifiant adapté et en veillant à ce qu’il soit correctement utilisé et entretenu.

Les principaux chapitres étudiés sont :

  1. Comment choisir un lubrifiant
  2. Composition des huiles solubles
  3. Microbiologie
  4. Maintenance des lubrifiants
  5. Huiles entières de rectification
  6. Exemples d’applications et témoignages clients
  7. Paramètres de Productivité et gestion des coûts
En savoir plus >

Carton plein au séminaire utilisateurs

ea11a_3-img_6145

Carton plein au séminaire utilisateurs

Avec 60 participants, l’édition des 15 et 16 novembre 2016 a affiché complet bien avant la date limite d’inscription. La mixité des participants était une richesse supplémentaire puisque les plus grands noms de l’aéronautique et de l’automobile étaient présents aux côtés de mécaniciens, sous-traitants et décolleteurs, chacun pouvant s’instruire par le questionnement des autres. La participation de fabricants d’outils et […]

Avec 60 participants, l’édition des 15 et 16 novembre 2016 a affiché complet bien avant la date limite d’inscription. La mixité des participants était une richesse supplémentaire puisque les plus grands noms de l’aéronautique et de l’automobile étaient présents aux côtés de mécaniciens, sous-traitants et décolleteurs, chacun pouvant s’instruire par le questionnement des autres.

La participation de fabricants d’outils et de l’ENSAM, école d’ingénieurs, a complété la physionomie d’une formation à 360° sur les lubrifiants de coupe, très réussie, dense tout en restant conviviale.

Avec un niveau de satisfaction élevé sur ce cursus de 1,5 jours, les entreprises françaises représentées devraient plus que jamais augmenter leur productivité, rentabilité et qualité d’usinage avec l’outil liquide de Blaser. Une courte rétrospective en images illustre la qualité du parcours proposé.

En savoir plus >

Le lubrifiant version connectée

ae10a_laboratoire_recherche

Le lubrifiant version connectée

Le lubrifiant version connectée va contribuer de façon significative au développement des ateliers du futur. Les objectifs retenus par Blaser Swisslube concernent la prise en compte des avancées technologiques du secteur et aussi l’aspect digital du process de lubrification pour une meilleure utilisation et maintenance. Pour ce faire, l’entreprise investit tant sur les moyens que sur son organisation. Blaser Swisslube […]

Le lubrifiant version connectée va contribuer de façon significative au développement des ateliers du futur. Les objectifs retenus par Blaser Swisslube concernent la prise en compte des avancées technologiques du secteur et aussi l’aspect digital du process de lubrification pour une meilleure utilisation et maintenance. Pour ce faire, l’entreprise investit tant sur les moyens que sur son organisation. Blaser Swisslube France est aux avant-postes de cette organisation au service des besoins émergeants de son marché.

Une influence augmentée du lubrifiant version connectée sur les process

Philippe Lacroix

Philippe Lacroix, directeur de Blaser France

Majoritairement orientés sur une production à la demande, les ateliers d’usinage du futur se distingueront par leur productivité et leur souplesse d’adaptation aux nombreux changements de production. Selon Philippe Lacroix qui dirige la filiale française de Blaser, « les domaines d’évolution du lubrifiant version connectée sont multiples pour offrir la meilleure efficacité opérationnelle d’un atelier connecté dans l’objectif d’optimiser les paramètres de performance en usinage propres à chaque type de pièces avec une solution « universelle » permettant de s’adapter, sans délai ni coûts de reconversion, à de nouvelles fabrications. A l’instar des technologies d’usinage qui ne cessent de se complexifier, le lubrifiant voit son influence renforcée par sa contribution à la fiabilité et à la performance globale des process, sans oublier sa dimension environnementale ». C’est fondamentalement le challenge donné aux équipes de recherche des différents laboratoires de Blaser. La récente mise sur le marché d’une huile entière de classe GtL (Gas to Liquid) en donne un bel exemple. Cette technologie novatrice appliquée aux huiles de coupe est porteuse de propriétés nouvelles qui correspondent bien au challenge du futur : de la performance productive, notamment avec de la grande vitesse et des arrosages à haute pression, de la polyvalence pour les process et les matières, dans un environnement préservé sans phénomène de brouillard avec une huile transparente et une consommation très réduite.

Logiciel Liquid Tool Analyser

Le logiciel Liquid Tool Analyser.

De nouveaux outils favorisant de nouvelles pratiques

Les axes de développement autour de la communication digitale et du suivi des lubrifiants en production préparent de nouveaux usages et de meilleures pratiques au profit des utilisateurs. La prise d’informations par capteurs sur les bacs des produits tout comme la retranscription numérique des mesures de pH sont des exemples d’applications qui faciliteront, même à distance, l’accompagnement en temps réel des clients pour un suivi optimisé de leurs lubrifiants. Par ailleurs, une meilleure traçabilité du process lubrification offre l’avantage d’une connaissance approfondie du vécu utilisateur permettant d’optimiser ses stratégies d’usinage et d’accroître sa fiabilité en production. Cette démarche d’intégration de la technologie digitale vise à faciliter la gestion opérationnelle et préventive au service de l’utilisateur.

Le centre technologique de Blaser est unique dans son domaine pour tester et valider des solutions de lubrification en conditions réelles d’usinage, dispose d’équipements d’usinage et d’analyse de dernière génération qui sont continuellement renouvelés. Il participe, en partenariat avec les spécialistes outils, machines, certains centres de recherche et des industriels engagés sur le développement expérimental de leurs usines, à l’émergence de nouvelles procédures de suivi en production, de changement de fabrication et maintenance des lubrifiants dans le cadre d’une organisation adaptée aux technologies digitales.

Centre-essai-lubrifiant-usinage

Blaser France montre la voie

Poursuivant sa progression, la filiale Blaser Swisslube France se mobilise pour rester aux avant-postes du conseil et du service aux utilisateurs. En 2016 les recrutements ont eu pour objet le renforcement des équipes avec de nouvelles fonctions d’expertise et une plus grande densité de conseillers pour un accompagnement au plus près des clients et prospects. Équipés de leur tablette tactile pour la collecte des informations utilisateurs, les conseillers Blaser Swisslube bénéficient de logiciels et d’applications dédiés pour exploiter en direct le savoir-faire de toute l’entreprise chez leurs clients pour mesurer, analyser et accroitre leur productivité. Plus que jamais, Blaser Swisslube met en pratique ce qu’il préconise : le lubrifiant adapté, correctement utilisé devient l’outil liquide au service de votre productivité, rentabilité et qualité d‘usinage. Avec la technologie digitale, l’équipe Blaser Swisslube France a déjà un pied dans le futur. Elle entend apporter une offre de valeur et de service à la hauteur des ambitions de ses clients, quels que soient leur taille et leur marché.

Transparence du lubrifiant Blaser Swisslube

Blasomill GT 22 est une huile absolument transparente de très haute qualité qui donne à l’opérateur une visibilité incroyable

pdfTélécharger l’article de presse (2 Mo)

En savoir plus >

Formation sur les lubrifiants : pourquoi ça marche

ea10a_seminaire_formation

Formation sur les lubrifiants : pourquoi ça marche

La formation sur les lubrifiants de coupe délivrée par Blaser Swisslube est un enseignement « passionnant », au dire des participants. Le savoir-faire qu’ils ont acquis est facilement valorisable dans leur entreprise et auprès des plus grandes sociétés industrielles qui pratiquent des audits fournisseurs. Organisé sous la forme d’un séminaire d’un peu moins de deux jours, les 15 et 16 novembre 2016, […]

La formation sur les lubrifiants de coupe délivrée par Blaser Swisslube est un enseignement « passionnant », au dire des participants. Le savoir-faire qu’ils ont acquis est facilement valorisable dans leur entreprise et auprès des plus grandes sociétés industrielles qui pratiquent des audits fournisseurs.

Organisé sous la forme d’un séminaire d’un peu moins de deux jours, les 15 et 16 novembre 2016, le cursus de formation sur les lubrifiants sera animé en français par les responsables techniques, docteurs de recherche et spécialistes de l’usinage de Blaser Swisslube à Hasle-Rüegsau, en Suisse. Ce séminaire sans frais d’inscription ni d’hébergement recueille chaque fois près de 96% de totale satisfaction.   > inscription en ligne au bas de la page.

Connaissance en biologie pour la stabilité du lubrifiant

Plus de 1 500 personnes ont déjà suivi cette formation sur les lubrifiants, à la fois théorique et pratique. L’accueil des participants est l’occasion de prendre en compte la diversité des profils et des attentes de chacun. Techniciens utilisateurs ou de maintenance, ingénieurs de production, spécialistes outils ou process usinage, mais aussi cadres en responsabilité du management, de la sécurité sanitaire, de l’environnement, des achats, tous sont venus soit pour découvrir les différentes familles de lubrifiants et leurs spécificités, soit se perfectionner pour mieux les sélectionner et bien les utiliser…

Une immersion au cœur des laboratoires et centres d’essais de Blaser Swisslube sert de fil d’Ariane pour ce parcours de formation sur les lubrifiants d’usinage qui passe des principes théoriques aux applications pratiques. Les enseignants ont de l’expérience et ouvrent largement la discussion en français. Ils vont répondre aux questions d’un auditoire très diversifié qui se projette dans le quotidien de ses préoccupations professionnelles, qu’il s’agisse de sous-traitance mécanique ou décolleteurs, de taillage d’engrenages, de rectification, ou de grands groupes industriels ayant tous en commun une forte attente pour l’innovation en usinage dans la conception des outils ou autour de nouveaux matériaux…

Centre de recherche Blaser Swisslube

Laboratoire de recherche et d’analyse Blaser Swisslube

–       L’innovation en direct des laboratoires

Ici la biologie, la microbiologie, la recherche ADN sont au service de missions proches de celles que l’on trouvent chez les « élèves » : contrôle qualité des achats et de la production et des produits finis. Dépassant ce schéma traditionnel, les services de Blaser incluent la recherche et développement de nouveaux produits, le développement spécifique de produits solubles et huiles entières sur cahier des charges, le service de suivi analytique des produits en exploitation chez les clients… L’analyse prédictive pour une bonne maintenance des lubrifiants solubles en exploitation dans les machines ou cuves des clients, de même que la résolution de problèmes rencontrés retiennent l’attention de ces visiteurs en formation sur les lubrifiants. Mais qui échangent aussi sur leurs expériences. C’est pourquoi, avec plus de 60 spécialistes, les laboratoires de recherche font grande impression.

–       Le lubrifiant vu au plus près du quotidien

C’est un panorama documenté et actualisé sur la santé et sécurité au travail, que propose le spécialiste Blaser. Un rappel est effectué sur la nouvelle législation GHS, les biocides, les directives Reach, les spécificités de la réglementation française… avant d’aborder les dispositions propres aux accréditations de filières telles que l’industrie médicale, aéronautique ou automobile.

Loin d’être négligée, la dimension pratique s’appuie sur l’interdépendance des paramètres outil, matière, process et lubrification pour répondre aux questions de choix du bon lubrifiant, de longévité avec une maintenance adaptée, sans oublier les stratégies d’optimisation globale sur la productivité, la qualité d’usinage et la rentabilité économique.

Centre technologique d'essais de coupe

–       L’outil liquide plus qu’un concept, l’expression d’une compétence terrain

Le concept de l’outil liquide optimisé permettant des gains significatifs et mesurables devient une évidence tangible pour les participants invités à découvrir le Centre technologique d’essais et de production. Celui-ci dispose d’un équipement de premier ordre pour matérialiser, à partir de cas concrets, les différences entre un lubrifiant classique et une stratégie qui repose sur la recherche d’un Outil liquide optimisé quel que soit le type de production envisagé.

Équipés de caméras, de capteurs de mesure de puissance absorbée, de systèmes d’arrosage multiples (micro-lubrification, haute pression, réfrigération…), les centres d’usinage 4 et 5 axes, tour à embarreur, rectifieuse cylindrique fournissent toutes les informations nécessaires pour des essais comparatifs en conditions réelles de production. Les résultats et conclusions sont très parlants. Ainsi les visiteurs trouvent matière à faire progresser leur entreprise dans un domaine qui offre des potentialités importantes et souvent inexploitées.

–       La formation sur les lubrifiants de coupe, une compétence recherchée

Au terme du séjour, la délivrance d’un certificat de formation sur les lubrifiants atteste d’une compétence encore rare dans nos entreprises, même si elle est fort appréciée par les donneurs d’ordres emblématiques et les sous-traitants.

Une formation très appréciée par les utilisateurs français

Une formation très appréciée par les utilisateurs français

PROGRAMME ET PRÉINSCRIPTION À LA SESSION DU 15 ET 16 NOVEMBRE 2016

Enregistrement de la demande sur la base du questionnaire ci-dessous à compléter (Nombre limité de places pour la session)










A la suite de votre demande, des indications détaillées seront transmises. Si vous avez des questions n’hésitez pas de contacter : Mme Ghislaine Brignon Tél. 04 77 10 14 90

En savoir plus >

MICRONORA : GtL la technologie alternative

ph1a_dsc03352

MICRONORA : GtL la technologie alternative

En proposant à Micronora une huile entière avec de classe GtL (Gas to Liquid), Blaser Swisslube met à disposition une technologie innovante qui s’adapte de façon optimisée aux besoins sans cesse plus complexes de lubrification d’usinage. Par sa pratique nouvelle dans les ateliers, cette technologie de lubrifiants de très haute qualité apporte des propriétés alternatives sans équivalent dans la gamme […]

En proposant à Micronora une huile entière avec de classe GtL (Gas to Liquid), Blaser Swisslube met à disposition une technologie innovante qui s’adapte de façon optimisée aux besoins sans cesse plus complexes de lubrification d’usinage. Par sa pratique nouvelle dans les ateliers, cette technologie de lubrifiants de très haute qualité apporte des propriétés alternatives sans équivalent dans la gamme des huiles couramment en usage.

Confrontée à des usinages difficiles avec arrosage haute pression générant d’importants brouillards d’huile, la société De Reu Décolletage fait partie des tous premiers utilisateurs français de cette nouvelle génération de fluide de coupe Gas to Liquid (GtL) développée au centre de recherche Blaser Swisslube. Destinée à répondre aux exigences des nouvelles technologies d’usinage, des évolutions des process et des arrosages à très haute pression, la famille des huiles GT 15 et 22 est absolument transparente.

Un lubrifiant issu d'une technologie innovante : Gas to Liquid

Un lubrifiant issu d’une technologie innovante : Gas to Liquid

Sa pureté visuelle appréciée par les opérateurs, reflète assez bien ses qualités de résistance au stress et ses qualités mécaniques pour maintenir un film protecteur sur l’arête de coupe avec un point d’éclair très élevé. La technologie Gas to Liquid favorise la formation de microgouttelettes, ce qui confère à cette huile des capacités de dégazage très élevées. Elle conserve ainsi toutes ses qualités techniques lors d’une utilisation à haute pression. De plus, son odeur est totalement neutre à l’opposé de la plupart des huiles entières, d’origine végétale ou minérale avec une odeur de soufre. De par leur niveau de raffinage élevé de classe GtL, les huiles GT 15 et 22 de Blaser Swisslube génèrent un taux d’émission de brouillard et de fumée très réduit, améliorant de ce fait l’environnement de travail et la consommation d’huile en rajout.

GtL : des résultats biens différents avec cette nouvelle technologie de lubrifiants

La version Blasomill GT 22 mise en place chez De Reu Décolletage sur les premiers centres de décolletage a largement satisfait les attentes du client :

  • L’atmosphère dans l’atelier est assainie sans avoir recours à la maintenance régulière et au changement périodique des filtres. De fait, les opérateurs ne sont plus bridés pour utiliser, dans un objectif de qualité et productivité en décolletage, l’arrosage à haute pression et fort débit.
  • Concernant la longévité des outils, seules quelques plaquettes carbure ont été changées après une durée d’utilisation deux fois supérieure à celle habituellement constatée.
  • En se référant au nombre de pièces effectué par jour et par machine, on constate une productivité réelle des machines en augmentation de plus de 10%.
  • Malgré un recours normal à l’arrosage haute pression, ce qui n’était pas le cas précédemment. La consommation annuelle du lubrifiant devrait être ramenée au tiers des années précédentes !

ph1b_dsc03365Son PDG, Joffrey De Reu a suivi au plus près ce changement bénéfique pour son entreprise : « Avec cette huile de coupe GtL, je ne suis donc pas étonné de résultats qui s’additionnent pour atteindre une plus value globale. Auprès de nos clients, je mets en avant notre travail sur la qualité totale. Avec ce nouveau produit Blaser, nous améliorons la qualité sanitaire des opérateurs et, en même temps, nous élevons la qualité des pièces, leur état de surface ainsi que l’innocuité matière. Ceci est très important pour l’industrie médicale et pour nos applications aéronautiques. »

En savoir plus >

Huile GtL, De Reu Décolletage innove

huile de coupe Gaz to Liquid

Huile GtL, De Reu Décolletage innove

Inédite dans le secteur de l’usinage, la technologie des huiles GtL (Gaz to Liquid) a offert à De Reu Décolletage le moyen de supprimer le brouillard ambiant de son atelier, tout en optimisant les performances de son arrosage haute pression. Même si De Reu Décolletage fait figure d’exception dans la région des Hauts de France, la société fondée en 1929 […]

Inédite dans le secteur de l’usinage, la technologie des huiles GtL (Gaz to Liquid) a offert à De Reu Décolletage le moyen de supprimer le brouillard ambiant de son atelier, tout en optimisant les performances de son arrosage haute pression.

Même si De Reu Décolletage fait figure d’exception dans la région des Hauts de France, la société fondée en 1929 fait partie des plus anciennes entreprises de mécanique du Pas de Calais. Depuis 2012 sous la conduite de Joffrey De Reu qui représente la 4ème génération, le décolleteur met en avant son savoir-faire pour l’usinage de pièces toujours plus complexes, l’implication des salariés tout au tant que la productivité des moyens qu’il utilise. L’acquisition de 6 nouvelles machines à commande numérique (dont 2 centres d’usinage), le recrutement de 11 salariés, traduisent en actes cette volonté d’écrire les prochaines pages d’un avenir pour De Reu Décolletage.

Transparence du lubrifiant Blaser Swisslube

Blasomill GT 22 est une huile absolument transparente de très haute qualité qui donne à l’opérateur une visibilité incroyable

Le brouillard produit par l’arrosage haute pression

L’usinage avec un arrosage haute pression était un véritable problème au sein de l’atelier. Sa pertinence indiscutable pour la productivité et l’évacuation des copeaux créait inversement un environnement de brouillard malsain pour le personnel, malgré les systèmes complémentaires d’aspiration équipant chaque machine. La plupart du temps, le régleur supprimait la solution H.P. préférant effectuer des arrêts machine pour évacuer les copeaux filaires qui s’enchevêtrent autour de la pièce et des outils. Appelé à la rescousse, pour définir le lubrifiant le plus adapté, Hubert Smagghe, le conseiller Blaser Swisslube, évalue l’importance du problème et le lubrifiant employé : « Le problème rencontré avec l’huile entière minérale utilisée jusqu’à présent est à la fois classique et amplifié par des cycles longs d’arrosage accélérant la saturation des filtres. Nous devons nous poser la question de la qualité du lubrifiant. Celle-ci impacte l’ensemble des paramètres du process : productivité, qualité d’usinage et aussi l’environnement ! »

Importance des lubrifiants de coupe

La confiance accordée par le personnel d’atelier et le dirigeant à Hubert Smagghe, n’avait fait que croître tout au long des quatre années où sa présence mensuelle était appréciée. Ensemble, ils avaient solutionné les problèmes de dermatose généré par un lubrifiant soluble agressif et pris en compte la valeur d’un lubrifiant adapté et correctement entretenu. L’introduction du Blasocut 25 MD sur toutes les machines utilisant une huile soluble avait démontré l’influence de celui-ci sur la longévité des bains, l’usure d’outil, la qualité d’usinage…

Exemple de production De Reu Décolletage

Huile GtL, la technologie alternative

Connaissant les efforts continus de son client pour améliorer sa productivité et maîtriser ses coûts de fonctionnement, Hubert Smagghe n’a pas seulement recherché une huile entière qui soit mieux appropriée au process d’arrosage haute pression, il a orienté son choix pour offrir une plus value sur la qualité de l’environnement et sur l’exigence des marchés d’usinages techniques que sont le secteur médical et l’aéronautique. En proposant une huile entière avec un raffinage de classe GtL (Gas to Liquid), il met à disposition une technologie innovante qui s’adapte de façon optimisée aux besoins du client et par sa nouveauté reste sans équivalent. « Cette huile absolument transparente de très haute qualité permet à l’opérateur une visibilité incroyable sur son poste de travail. De plus, son odeur est totalement neutre à l’opposé de la plupart des huiles entières quelles soient d’origine végétale ou minérale avec une odeur de soufre. Cette pureté visuelle reflète assez bien ses qualités de résistance au stress et ses qualités mécaniques pour maintenir un film protecteur sur l’arête de coupe avec un point d’éclair très élevé. La famille des huiles GT 15 et 22 développée au centre de recherche Blaser Swisslube est le résultat des travaux destinés à répondre aux exigences des nouvelles technologies d’usinage : évolution des process, des outils et des arrosages à très haute pression 300 bars. Aussi la version Blasomill GT 22 mise en place sur le tour CN EVODECO 16/10 axes avec sorties pièces longues (jusqu’à 1 000 mm) dispose d’un pouvoir de dégazage très élevé, permettant ainsi de conserver toutes les qualités techniques de cette huile même dans le cadre d’utilisation à haute pression. Enfin de par son niveau de raffinage élevé et spécifique, elle génère un taux d’émission de brouillard et de fumée très réduit, améliorant de ce fait l’environnement de travail et la consommation d’huile en rajout.

Blaser Swisslube - Décolletage

Arrosage haute pression, usinages difficiles

Sans surprise, dès le premier remplissage machine, les objectifs du décolleteur ont été atteints. Avec une deuxième machine reconvertie en huile Blasomill GT 22, il est désormais possible de faire un bilan d’étape constatent les responsables machine :

  • L’atmosphère dans l’atelier est assainie sans avoir recours à la maintenance régulière et au changement périodique des filtres. De fait, les opérateurs ne sont plus bridés pour utiliser, dans un objectif de qualité et productivité en décolletage, l’arrosage à haute pression et fort débit.
  • Concernant la longévité des outils, seules quelques plaquettes carbure ont été changées après une durée d’utilisation deux fois supérieure à celle habituellement constatée.
  • En se référant au nombre de pièces effectué par jour et par machine, on constate une productivité réelle des machines en augmentation de plus de 10%.
  • Même le coût du lubrifiant par pièce produite a diminué d’un tiers. Malgré un recours normal à l’arrosage haute pression, ce qui n’était pas le cas précédemment. La consommation annuelle du lubrifiant devrait être ramenée au tiers des années précédentes !

Huile GtL-Gaz to Liquid de Blaser Swisslube

L’innovation au service de la qualité totale

Sensibilisé à la maîtrise des coûts de fonctionnement, le PDG n’avait pas posé d’objection à l’achat d’un lubrifiant haut de gamme sachant qu’il a toute latitude pour faire une évaluation globale des avantages que son entreprise en retire. « On a souvent tendance à cloisonner l’analyse des achats à partir du prix et d’une quantité commandée et on ne voit plus que l’arbre cache la forêt. Au contact des techniciens d’atelier, je vois tout de suite la différence de comportement entre les régleurs qui sont dérangés dans leur travail pour effectuer des tâches peu gratifiantes telles qu’évacuer les copeaux des machines en cours de production et les mêmes personnes qui aujourd’hui peuvent se concentrer sereinement à une dizaine d’interventions par jour pour le réglage de nouvelles pièces. Je ne suis donc pas étonné de résultats qui s’additionnent pour atteindre une plus value globale. Auprès de nos clients, je mets en avant notre travail sur la qualité totale. Avec ce nouveau produit Blaser, nous améliorons la qualité sanitaire des opérateurs et, en même temps, nous élevons la qualité des pièces, leur état de surface ainsi que l’innocuité matière. Ceci est très important pour l’industrie médicale et pour nos applications aéronautiques. »

En douceur et respectueuse des valeurs humaines qui sont la génétique de cette société familiale attachée à son territoire, De Reu Décolletage s’inscrit dans une approche renouvelée de son attractivité concurrentielle. Avec cette solution « Gas to Liquid », elle montre la voie en portant l’innovation au service de la qualité totale dans un objectif de performance pour ses clients.

pdfTélécharger l’article de presse (264 Ko)

En savoir plus >